La Marguerite

marguerite

Qu’on l’aime un peu, beaucoup ou passionnément, la marguerite ne laisse personne indifférent. Grâce à sa grande palette de couleur qui va du blanc pur à un jaune banane crémeux, elle se prête autant au jardin champêtre qu’au contemporain.

Généreuse et indémodable

La marguerite est la deuxième fleur qu’on apprend à reconnaître enfant, après le pissenlit. Elle provient de la famille des asteraceae et son nom latin est Leucanthemum. On la reconnait facilement avec ses tiges hautes 30 cm à 1 m, avec des capitules à rayons blancs et son cœur jaune ou noir, selon la variété. De plus, le genre Leucanthemum comprend approximativement 25 cultivars répertorié. Cette vivace est d’ailleurs très rustique pouvant tolérer des zones de 2 à 6 dans un sol frais et bien drainé. Au soleil, elle fleurit de mai jusqu’en septembre pour notre plus grand bonheur. Comme elle aime les endroits ouverts, elle peut se multiplier facilement et rapidement. La marguerite peut être utilisé autant en massif, en plate-bande, en rocaille ou en fleur coupée. D’ailleurs, les fleuristes l’utilisent dans plusieurs de leurs compositions, comme le bouquet Élisabeth disponible chez notre fleuriste, Fleuri Moi.

La marguerite en cuisine

Il est possible de cuisiner les feuilles feuilles de la marguerite. Ces dernières ont un goût poivré et sont parfaites en salade. Les boutons floraux se consomment également en condiment comme les câpres et sont délicieuses. Cuisinez les racines et les jeunes pousses à la vapeur comme des légumes. Infusez les fleurs séchées pour en faire des tisanes afin de faciliter la digestion et pour son effet calmant.

Bref, la marguerite a encore tout pour plaire pour de nombreuses années encore autant dans nos plates-banques que dans un bouquet. Elle est un classique indémodable et sera toujours utilisée pour déterminer si l’autre m’aime un peu, beaucoup ou passionnément.

No comments yet.