L’entretien du potager à l’automne

potager

Les journées raccourcissent et les feuilles commencent à se colorer. L’été laisse sa place à l’automne. Après avoir profité des récoltes de notre potager tout l’été, il est temps de le préparer pour l’hiver. Une étape importante pour maintenir notre potager en santé et pour diminuer le travail à faire au retour du printemps.

On peut commencer par enlever les plants qui ont subi ou subiront des dégâts aux gels. En même temps, on en profite pour enlever les herbes indésirables qui auraient repoussé. Ainsi, au printemps le potager est presque sans mauvaises herbes… pour un temps. Pour les plants vivaces comme l’origan, la ciboulette, la sauge, l’asperge, la rhubarbe pour ne nommer que ceux-là, on coupe la partie aérienne qu’on puisse soit laisser au sol pour faire un couvert végétal pour protéger les racines d’un gel hâtif ou simplement le mettre au compost. Pour nos fines herbes, il est possible de les faire sécher aussi pour les utiliser dans la cuisine durant l’hiver. Vous n’avez qu’à suspendre les branches la tête en bas dans un endroit frais et sec. Certains se font aussi un sel aux herbes qui aromatise très bien les potages, sauces ou grillade (alternez rang de sel et de fines herbes et faire sécher au four à température très basse, lorsque tout est sec passer aux robots). Ou encore dans les contenants pour faire des glaçons on y place nos herbes encore fraîches et on couvre d’huile d’olive, très intéressant pour faire sauté des légumes.

L’automne est un bon moment pour ajouter de la chaux à notre potager. Elle commencera à se dégager un peu durant les beaux jours d’automne et continuera son effet neutralisant dès le début du printemps. Cependant, si vous avez des petits fruits comme les fraises, les framboises, les bleuets ne pas appliquer de chaux, car ils apprécient les sols plus acides. Vous pouvez aussi mettre du compost ou fumier pour enrichir votre sol. Ainsi lorsque la frénésie du printemps commencera tout sera prêt pour recevoir vos semences.

La rotation des cultures étant un principe important pour bien réussir son potager, il serait bien de faire un petit plan ou simplement de penser à quel endroit sera planté quel légume. Il est plus facile ainsi de savoir où ajouter le compost en plus grande quantité pour les légumes gourmand en matière organique.

Il est temps aussi à la fin octobre de penser à planter l’ail pour pouvoir la récolter l’année prochaine. On défait le bulbe et chaque gousse fera un nouveau bulbe. On plante la gousse à environ 6 pouces de profondeur. On met ensuite un paillis de pailles par-dessus pour les protéger du gel. On récolte environ à la mi-juillet lorsque le feuillage a jauni.

Profitez des belles journées de l’automne pour effectuer ces travaux qui vous permettront de réduire la tâche printanière.

No comments yet.