Les Exceptionnelles 2016

Les Exceptionnelles 2016

Le 26 août 2015 avait lieu, au Jardin A. Séguin de Saint-Hyacinthe, le vote des plantes sélectionnées constituant Les Exceptionnelles pour la prochaine saison. Selon l’ensemble des votes, les cannas, les coléus, les dahlias, les sauges farineuses, et les pourpiers ont beaucoup plu. Se démarquant par leur performance, leur facilité de culture et leur résistance aux insectes et aux maladies, voici donc Les Exceptionnelles de 2016 :

 

Alocasia « Low Rider »

exceptionnelles-2016-Alocasia

 

De la famille des Aracées, cette plante à grosses feuilles, plus épaisses que la plupart des autres, possède un port très dressé, compact et majestueux. Avec ses feuilles échancrées, luisantes et moyennement érigées, cette alocase peut être très attrayante en plate-bande et vedette en pot, atteignant 45 à 60 cm de hauteur. Elle n’est pas rustique chez nous, mais c’est une de celles qui peuvent tolérer les plus basses températures (Zone: 7b). De plus, ces plantes à gros feuillage sont de plus en plus recherchées et cultivées par les Québécois depuis les dernières années!

 

 

Begonia « Autumn Ember »

exceptionnelles-2016-Autumn-Ember

 

Voilà un bégonia de type «Rex», au port compact et légèrement étalé, pouvant être cultivé et apprécié autant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Ses feuilles légèrement bosselées ont des nuances chaudes d’orange cannelle, doublé d’un rouge rouille à l’endos. Même s’il tolère le soleil, il a un besoin limité en lumière. Il peut croître de 20 à 25 cm de hauteur par 25 à 35 cm de largeur. Ce bégonia est si original qu’il a été nommé la plante présentant le feuillage le plus à la mode en 2015 par le magazine «Greenhouse Grower»!

 

 

Begonia tuberhybrida Nonstop « Mocca Bright Orange »

exceptionnelles-2016-Tuberhybrida

 

Son feuillage est de couleur café foncé, découpé et orné de grosses fleurs de 10 cm de diamètre, rappelant la forme de la rose. Celles-ci sont doubles et oranges, aux variations chaudes et lumineuses. Ce bégonia possède une floraison qui dure, tolérante aux extrêmes de température et qui ne diminuera pas lors de grosses canicules. Pouvant aussi bien être placé en pot qu’en plate-bande, il croîtra de 20 à 25 cm de hauteur par 30 à 38 cm d’étalement, dans une situation ensoleillée ou mi-ombragée. À noter que ses fleurs comestibles, de saveur légèrement acidulée, décoreront avec charme vos mets estivaux!

 

 

Bidens « Campfire Fireburst »

exceptionnelles-2016-Campfire

 

Un bident est une plante à floraison lumineuse rouge orange en périphérie et jaune à la base. Son rouge orange devient plus rouge sous des températures plus fraîches. Plus il fait chaud, plus il tourne au jaune. Bien établi, il résiste à la chaleur et à la sécheresse. Ses fleurs survolent son feuillage et celui de leurs voisins. Ce bident est de culture très facile et a l’avantage de s’autonettoyer. Même si ses fleurs sont stériles, elles attirent beaucoup les abeilles, car elles sont gorgées de pollen.

 

 

Canna « Cleopatra »

 

exceptionnelles-2016-Cleopatra

Avec ses fleurs aux motifs variables, tantôt composées et colorées de rouge orange brillant, tantôt de jaune, d’orange ou de blanc, ce canna fera immédiatement tourner le regard. Son gros feuillage pouvant être complètement pourpre, orné de fleurs monochromes rouge orangé, peut aussi se présenter vert avec des taches brun chocolat sur les tiges et les feuilles. Sélection non récente, mais difficile à trouver en bulbe. Ce canna a été réintroduit par tissu de culture. Il peut atteindre de 1,5 à 2 m de hauteur et se voit très bien en contenant, en plate-bande et en eau peu profonde d’un bassin. Ses chimères très variables et instables offrent tout un spectacle saisonnier!

 

 

Dianthus barbatus interspecific « Jolt Pink »

 

exceptionnelles-2016-Dianthus

Cette plante de floraison continue, nuancée de rose électrifiant, n’a aucun besoin d’être pincée, car elle possède une excellente ramification. Il faut tout de même tailler ses fleurs fanées pour de meilleures floraisons. Ses fleurs non épanouies sont d’un beau vert tendre, contrastant avec l’inflorescence sphérique. Gagnant d’un prix AllAmerican Sélection 2015, cet œillet serait le plus tolérant à la chaleur parmi les cultivars offerts, même s’il se plaît aux températures fraîches. Pouvant aller en contenant comme en plate-bande, il préfère les sols humides et bien drainés, même s’il tolère aisément plusieurs types de sols, de glaiseux à sablonneux. Il peut atteindre de 40 à 50 cm de hauteur par 30 à 35 cm de largeur. Issu de semis, il a des fleurs stériles (donc il ne se ressème pas) qui attirent les pollinisateurs, principalement les papillons, en plus d’être comestibles et d’avoir des propriétés médicinales.

 

 

Plectranthus scutellarioides « Campfire »

 

exceptionnelles-2016-Scutellarioides

Ce coléus très vigoureux a une bonne ramification naturelle, formant un monticule parfait. Son feuillage velouté et teinté d’orange rouille peut jouer à la vedette en solitaire, car cette plante se suffit à elle-même. Il peut mesurer de 50 à 75 cm de hauteur et de largeur, en pot et/ou en plate-bande et constitue un bon choix pour les situations ombragées. Le ‘Campfire’, comme tous les coléus, peut tolérer plusieurs types de sol, pourvu qu’ils ne soient pas humides.

 

 

Plectranthus scutellarioides « Under the Sea Fish Net »

 

exceptionnelles-2016-Under-the-Sea

Hybridé par des étudiants de l’Université de Saskatchewan, ce coléus présente un feuillage ovale à bordure profondément dentelée et crénelée en forme de tête de lance. Il est vert lime, largement panaché de riches veines pourprées, et possède une croissance vigoureuse. Ce gros coléus a un port érigé et peut atteindre de 55 à 70 cm de hauteur à 35 par 35 à 40 cm de largeur. Ses feuilles primaires sont très grosses, tandis que celles secondaires, elles, plutôt pincées. Il se plaît bien en pot comme en plate-bande  et performe sous une exposition ensoleillée, mi-ombragée et ombragée. D’allure un peu sauvage, ce coléus donne une ambiance maritime, rappelant des créatures de la mer et des coraux.

 

 

Portulaca grandiflora « Mojave Fuchsia »

 

exceptionnelles-2016-Grandiflora

Cette plante grasse semi-rampante donne une floraison éclatante, nuancée de fuchsia d’un ton vif. Sa fleur est simple, à 5 pétales, avec un centre jaunâtre qui contraste avec le rose. Elle se prépare en conditions sèches. Ses tiges vertes, parfois rougeâtres, portent de petites feuilles charnues en forme d’aiguilles. Ce pourpier tolère bien la chaleur voire même la sécheresse, mais sa performance maximale se situe en sol humide bien drainé. Il accepte les sols pauvres et sablonneux. Au port plus compact que ses confrères, il peut atteindre de 10 à 20 cm de hauteur par 30 à 40 cm de largeur en pot ou en plate-bande. Vaut mieux le cultiver au soleil… ses fleurs se refermant par temps nuageux!

 

 

Salvia farinacea « Mannequin Blue Mountain »

exceptionnelles-2016-Farinacea

Performante du début de l’été aux premiers gels, cette sauge ne nécessite presque pas d’entretien. Sa fleur en épis d’un bleu électrique à gorge blanche est la plus grosse de sa catégorie, car elle possède le double de chromosomes que ses congénères. Idéale pour les massifs et les arrangements en pot, elle ajoutera toujours une touche d’élégance. Son port spectaculaire et la grosseur de sa fleur demeurent les atouts principaux de cette sauge farineuse!

 

Bonne saison colorée!

No comments yet.