Pour une pelouse en santé

Pelouse en sante

La pelouse représente souvent une grande partie de notre terrain. Avoir un gazon bien vert et en santé est plus agréable que de le voir jauni et sec. En respectant quelques règles de base, il n’est pas si difficile de le garder en santé.

Qualité du sol

Premièrement, maintenir la qualité du sol est très important. Un sol en santé et bien équilibré facilite la culture du gazon. C’est pourquoi, bien nourrir la vie microbienne ainsi que maintenir l’aération du sol est crucial. Pour vérifier l’aération du sol, le test du crayon peut indiquer facilement l’état de compaction du sol. Pour se faire, introduire un crayon dans la pelouse. S’il s’enfonce sans trop de difficulté, l’aération est satisfaisante. Si toutefois l’exercice est difficile, voir même impossible, l’aération sera nécessaire. Dans les centres de location, il est possible de louer un aérateur. Facile d’utilisation, il permet de faire des petits trous et de retirer une partie de sol que l’on nomme carotte. Elles devraient avoir idéalement plus ou moins 3 pouces. Si le sol est très compact, il est possible qu’elles soient très petites. Dans se cas, répéter l’aération durant trois ans. Sinon l’aération peut être effectué au deux ou trois ans, simplement pour maintenir une bonne aération.

Nourrir le sol

Ensuite, le terreautage nourrira le sol. Il consiste à étendre une mince couche de terre riche en matière organique ou de composte sur la pelouse. Nous vendons également de la terre à pelouse pour vous aider lors de cette étape. Il est important de voir les brins sortir de la couche de terre pour ne pas étouffer le gazon existant. Si l’aération était nécessaire, cette étape peut être faite après, ainsi tout les trous seront comblés de terre. Toute fois, le terreautage peut se faire sans aération.

Semer pour densifier

Autre étape importante, le sursemis et la réparation des endroits dégarnis. Cela densifiera la pelouse. Plus elle sera dense, plus les herbes indésirables auront de la difficulté à s’y implanter. Si elles sont présentent en grande nombre, c’est peut être un signe indicateur d’un problème spécifique. Par exemple, s’il y à profusion de petites fraises sauvages cela démontre que le ph du sol est trop acide. Tandis que la présence du lierre terrestre indique une trop grande quantité d’ombre sur la pelouse. Toutes ses étapes peuvent être effectuées au printemps lorsque le sol n’est plus gorgé d’eau.

Fertilisation

L’apport d’éléments nutritifs favorisera la croissance du gazon. L’idéal sont les programmes de fertilisation en trois étapes. Chaque étape apporte l’apport nécessaire de certain élément au bon moment. Au printemps, l’azote présent en plus grande quantité favorise une pousse plus verte et plus vigoureuse. Durant l’été, la dose plus faible permet de le nourrir. A l’automne, l’engrais étant plus riche en potassium rendra la pelouse plus résistante au rigueur de l’hiver.

Comment entretenir la pelouse

La tonte joue aussi un rôle important dans le maintien d’une belle pelouse. La hauteur idéale est d’environ 7 centimètre. En la gardant plus haute, cela permet de maintenir le sol plus frais. En plus, la distance pour que les insectes se rendent au niveau du sol est plus grande. Durant les périodes de canicule l’évaporation de l’eau est réduite se qui diminue le dessèchement. Laisser les rognures de la coupe au sol fournit environ le tiers de l’apport nécessaire en élément nutritif et en matière organique. Il se crée aussi un petit chaume qui réduit l’évaporation de l’humidité du sol. De plus, il crée une autre barrière contre les insectes. La dernière tonte à l’automne doit se faire plus courte, environ 3 pouces, pour réduire les dégâts des petits rongeurs.

Maintenir le bon ph

Le ph du sol est primordial. S’il est trop acide ou trop basique cela nuit à la croissance du gazon. Il existe des tests de sol complet en centre jardin qui vous indique le ph précis de votre sol. De plus, le résultat fournira la dose exacte de chaux à appliquer pour rétablir un ph idéal. En général les sols au Québec sont plus acide que basique. Donc l’apport de chaux à l’automne ou au printemps s’avère un choix gagnant pour maintenir un ph équilibré. En respectant ces étapes, le maintien d’une belle pelouse sera chose facile et bien moins coûteuse que d’appliquer bon nombre de pesticides ou d’herbicides. Il ne faut pas oublier que la pelouse fait partie d’un écosystème et qu’elle n’est pas un endroit stérile!

N’hésitez pas à venir rencontrer nos experts pour toutes autres questions durant nos heures d’ouvertures!

No comments yet.