Plantes d’intérieur… attention au froid!

plantes d'intérieur

À partir du mois d’août, les nuits sont de plus en plus fraîches. Il faut donc penser à réintroduire nos plantes d’intérieur dans la maison en leur faisant faire, de préférence, une transition tout en douceur.

Étapes à suivre

plantes d'intérieurVoici les quelques étapes à suivre afin d’obtenir le meilleur résultat possible et d’éviter les mauvaises surprises :

  • Lorsque les températures nocturnes commencent à devenir inférieures à 10 degrés Celsius, il est recommandé d’entamer une période de transition ou d’acclimatation, comme on le fait au début de la saison estivale, c’est-à-dire, de commencer à habituer les plantes à leur nouveau climat. Il est donc préférable de les rentrer la nuit et de les ressortir le jour pendant une période de 7 à 10 jours afin d’éviter une perte du feuillage. L’apparition de nouvelles feuilles vous indiquera que la plante s’est réadaptée;
  • C’est le temps de rempoter tout sujet qui semble manquer d’espace dans le pot en en augmentant légèrement la grosseur;
  • Ne pas oublier de diminuer la fréquence d’arrosage, sans toutefois laisser le terreau s’assécher excessivement.
  • Diminuez aussi l’apport en engrais jusqu’à en arriver à une fréquence de dosage d’une fois par mois.

Les indésirables

Laurier_

En ce qui a trait aux «indésirables» (aleurodes, pucerons, tétranyques, cochenilles et thrips), une douche à l’eau tiède peut être effectuée au niveau du terreau de la plante. Vient ensuite l’heure de l’inspection. Vérifier toutes les nouvelles pousses et le dessous des feuilles pour y déceler de potentiels indésirables. Une taille est recommandée s’il s’avère que des parties sont trop infestées. En dernier recours, un savon insecticide (ex. : Endall, BugTek) peut être appliqué en vaporisant sur et sous le feuillage. En ce qui concerne plus particulièrement les cochenilles, il est préférable d’utiliser un coton-tige imbibé d’alcool à friction. Il existe aussi un insecticide de sol servant à éliminer tout insecte qui aurait pu s’y loger. Il s’agit de saupoudrer le sol et de l’arroser pour qu’il y pénètre. Un autre petit truc pouvant être utilisé afin de procéder à la vérification de notre terreau est d’immerger complètement notre pot dans l’eau (qui peut être légèrement savonneuse) pendant une quinzaine de minutes. S’il y a intrus, il n’aura d’autres choix que de remonter à la surface ou de se noyer;





Finalement, demeurez vigilant en gardant toujours un œil sur vos sujets durant l’hiver afin d’être prêt à intervenir dès l’apparition des premiers symptômes, les conditions chaudes de nos maisons étant particulièrement favorables au développement des indésirables.

No comments yet.