Problème au jardin : Teigne du poireau

teigne du poireau

Originaire de l’Europe, la teigne du poireau (ou ver du poireau) a été aperçue pour la première fois au Québec en 2001. Cette espèce envahissante s’attaque aux plantes du type alliacées (poireau, ail, oignon, ciboulette, etc.). Elle cause des dommages importants aux jeunes feuilles, aux fleurs et aux gousses d’ail, diminuant considérablement le rendement du potager.

Reconnaître l’ennemie

teigne du poireau

Il existe plusieurs cycles au ver du poireau. À l’âge adulte, la teigne du poireau est de petite taille, de couleur brun rougeâtre et est nocturne. Il est possible de la reconnaître par le milieu de ses ailes repliées orné d’une marque triangulaire blanche. Ces dernières s’étendent sur 12 à 15 mm lorsqu’elles sont déployées et une fois repliées, la teigne mesure de 5 à 7 mm de longueur. Ses ailes postérieures, gris clair à noir, sont fortement frangées. C’est au stade de larve que la teigne cause des dommages aux alliacées en creusant des galeries. Elle s’alimente de tissus foliaires et même parfois de bulbes. À ce stade, elle est jaune et vert clair et est difficile à apercevoir étant donné sa petite taille.

Types de dommages

dommage jardin teigne

La teigne du poireau, comme son nom l’indique, s’attaque à l’ail, aux oignons, aux poireaux à la ciboulette. Elle fait des petits trous et des décolorations sur les tiges, les feuilles et les fleurs d’ail et on remarque une présence d’une sorte de sciure après son passage sur l’extérieur des feuilles. Par la suite, la chenille migre au centre de la plante et même à l’intérieur des feuilles afin de les vider par l’intérieur. Lorsque la chenille rencontre une tige de ciboulette, elle entre tout simplement à l’intérieur et dévore tout sur son passage.

Cycle de vie de la teigne

problème au jardin

Source : OMAFRA

La teigne du poireau passe l’hiver sous sa forme adulte dans les débris végétaux. Dès qu’il fait 9.5⁰C, les adultes deviennent actifs et l’accouplement commence. D’ailleurs, la femelle commence la ponte 2 à 6 jours après l’accouplement. Elle pond entre 80 et 240 œufs. Ce n’est pas donc pas étonnant que ce soit une espèce envahissante. Lorsque les larves sont écloses, elles s’introduisent dans les feuilles afin de creuser des galeries dans les tissus foliaires. Après s’être nourries pendant plusieurs semaines sur les plants, les larves remontent sur les feuilles et tissent leur cocon pour devenir des pupes. Une fois leur transformation terminée, elles deviennent des papillons.

Astuces pour s’en débarrasser

insecticide bio

  • Comme pour les limaces, vous pouvez récolter manuellement les teignes.
  • Utiliser un voile de protection avant la ponte afin d’éviter que les papillons s’approchent trop près des légumes. Naturellement, si la période de ponte est terminée, le voile ne sert à rien.
  • Couper les feuilles quelques pouces en dessous des galeries et détruisez-les débris.
  • Effectuer une rotation des cultures dans vos jardins.
  • Profiter du bon compagnonnage en distançant les plants de céleris ou de carottes entre les différentes cultures. Ceci contribue à repousser les papillons de teigne du poireau.
  • Nettoyer le secteur touché de tout débris d’alliacée où les adultes peuvent hiverner après la récolte et remplacer le paillis par un paillis frais.
  • Étendre un insecticide à base de pyréthrine ou du BTK. Toutefois, comme il s’agit d’insecticides de contact, les produits ne seront pas efficaces en traitement de prévention ou si les larves ne sont pas accessibles. Il est recommandé de surveiller la présence de larves baladeuses et de répéter les traitements au BTK quand elles sont présentes en bonne quantité.
  • Dès que les vers sont devenus adultes, ajouter des pièges à phéromones qui vont les capturer.

Dernier conseil : Varier et combiner les techniques de lutte afin de contrôler plus efficacement l’indésirable.

Sources

No comments yet.