Soins des plantes d’intérieur au printemps

soins_plantes_interieur_800

Le mois de mars, quel bon moment pour donner un peu d’amour à nos plantes d’intérieur!

Le réveil des plantes d’intérieur

engrais_bionik

Le printemps arrivera dans quelques semaines, enfin! Les journées qui rallongent ont pour effet de sortir les plantes d’intérieur de leur dormance. Nouvelles tiges, jeunes feuilles: leur saison de croissance est bel et bien débutée. C’est l’heure de recommencer progressivement l’apport d’engrais. Allez-y avec ce que vous avez sous la main, qu’il soit naturel (algues marines, émulsion de poisson, farine d’os, etc.) ou de synthèse (du 20-20-20 à diluer), l’engrais est appliqué à faible dose à raison d’une fois par mois.

En mode rempotage

En général, les plantes d’intérieur ont besoin d’être rempotées chaque année. Plus fréquemment pour les jeunes plantes et moins pour les plus matures. Le meilleur moment pour remporter est le printemps, une fois les plantes sorties de leur repos hivernal.

Quelques indices d’une plante qui a besoin d’un rempotage: racines entortillées ou qui sortent par les trous d’aération, arrosages très fréquents, veilles feuilles qui jaunissent et tombent, tendance à renverser dû à un pot trop léger..

La grandeur idéale du nouveau pot est d’environ 2 pouces de diamètre de plus que le précédent. Pour les plantes plus massives impossibles à remporter, un surfaçage peut être réalisé. Cette technique consiste à retirer le terreau de surface et le remplacer par du nouveau. En effet, le vieux terreau est souvent bien appauvri et peut contenir un résidu de sels minéraux toxiques pour la plante. Bien effectué, le surfaçage offre pratiquement autant de bénéfices qu’un rempotage.

Getty-Images_Bogdan-Kurylo_500

Ménage du printemps

La poussière accumulée sur le feuillage peut nuire au processus de photosynthèse. On passe un linge doux sur les feuilles poussiéreuses ou encore, on les nettoie à l’eau tiède à l’aide d’une douchette.

Contrôle des ravageurs

Le retour du temps doux a également pour effet de réveiller certains ravageurs cachés dans vos plants. Certains insectes peuvent d’ailleurs rester en dormance durant plusieurs années. On inspecte le dessus et dessous du feuillage (sans oublier l’aisselle des feuilles) ainsi que la surface du terreau. Les ravageurs les plus communs des plantes d’intérieur sont les tétranyques (acariens tissant des toiles), les sciarides (mouches noires du terreau), aleurodes (mouches blanches sous les feuilles), les cochenilles farineuses (ressemblent à des boules de ouate) et les cochenilles à carapace (disque plat brunâtre).
Traitement:

  • Tétranyques: retirer les pousses infestées, passer un jet d’eau sur la plante, pulvériser du savon insecticide.Veiller à conserver une humidité ambiante.
  • Sciarides: changer le terreau ou plonger la motte dans une eau savonneuse (savon insecticide). Laisser sécher complètement le terreau avant d’arroser de nouveau. Ajouter une couche de sable à la surface.
  • Aleurodes: traitement au savon insecticide (End All), pièges collants.
  • Cochenilles: pulvériser une dilution de 50% d’alcool à friction et 50% d’eau, à laquelle on rajoute un peu de savon insecticide.
    Pour plus d’informations sur les cochenilles: article complet du jardinier paresseux

Taille des arbustes à fleurs

C’est aussi le temps de tailler vos arbustes à fleurs comme l’hibiscus et le laurier. À l’aide d’un sécateur bien affuté, on taille les arbustes d’environ un tiers juste au dessus des bourgeons sortants, ceux qui sont orientés vers l’extérieur. Il est aussi important de désinfecter son outil avec de l’alcool entre chaque spécimen afin de limiter la propagation de maladies.

Envie d’ouvrir les fenêtres et de laisser entrer le soleil? Les journées sont encore fraîches, tenez vos plantes loin des courants d’air! Un stress dû aux changements de température pourrait créer la chute ou le brunissement des feuilles.

No comments yet.