Vivement le printemps!

printemps

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais dès que la neige se met à fondre au printemps, je suis impatiente de voir les premières fleurs apparaître et amorcer le début du printemps. C’est donc dès l’automne que je prévois le renouveau printanier dans ma cour. Rien n’est plus réjouissant après un hiver blanc que de retrouver des couleurs éclatantes.


Comme mentionné dans la dernière chronique sur les bulbes de tulipes, le sujet de celle-ci sera les autres choix de bulbes hâtifs qui s’offrent à vous. Vous connaissez probablement les jonquilles (Narcissus), ces jolies fleurs en trompette souvent vues dans les teintes de jaune. Elles sont aussi appelées narcisses, nom qui provient de la mythologie grecque. Narcisse était un très bel homme qui tomba amoureux de son reflet dans l’eau du lac. Pour le punir de sa vanité, les dieux le figèrent dans sa position inclinée vers le lac. Le port recourbé de la fleur du narcisse et sa grande beauté lui ont valu ce nom.

Voilà pour l’histoire, pour ce qui est de sa culture, elle est très facile. Elle aimera les sols riches et bien drainés, mais elle peut s’acclimater dans d’autres conditions. Le plein soleil lui est favorable, mais vous pouvez aussi la planter à la mi-ombre sous des arbres feuillus. C’est un bulbe qui peut former de belles talles avec le temps et que vous pourrez diviser avant que leur feuillage disparaisse. Voici quelques variétés qui sont particulièrement attrayantes. La Jonquille Dutch Master possède une très grande fleur jaune éclatante une trompette d’environ 6 cm. C’est sûrement une des variétés les plus classiques.

Une de mes préférées est la jonquille Ice Follies les pétales en couronne sont blanc-ivoire et la trompette d’un beau jaune beurre. Elle donne de très beaux résultats seule ou en mélange avec une variété à fleurs jaunes. Les jonquilles Tête-à-tête sont quant à elles intéressantes pour la petite taille de leur fleur et du plant. Ses fleurs jaunes sont groupées par trois ou plus par tige. La variété Thalia a aussi une floraison de ce type mais de couleur blanc crème. Les jonquilles font de très beaux bouquets de fleurs, cependant évitez de les mettre dans un vase avec d’autres fleurs coupées, car les jonquilles produisent un alcaloïde qui fait faner les autres fleurs de façon prématurée.

Une autre primeur du printemps est le crocus. Cette petite fleur en coupe me fait toujours penser Pâques avec ses jolies couleurs pastel, mauves, jaunes, roses et blanches. Vous pouvez planter directement ses bulbes dans le gazon à l’automne. Un truc consiste à relever une plaque de gazon et de placer les bulbes en massif ou de façon aléatoire (selon le style désiré) sur la terre, puis de replacer votre plaque de gazon. Ne vous inquiétez pas pour les fleurs lors de votre première tonte de pelouse, car elles seront déjà finies, mais elles reviendront l’an prochain.

Pour réveiller votre sens olfactif comptez sur les Jacinthes, Hyacinthus. Ces belles fleurs regroupées sur un court épi émettent un parfum épicé très puissant. Voici quelques exemples de variété et la couleur de leur fleur : la jacinthe Jan Bos est d’une riche couleur rose, la jacinthe Aiolos est blanc et la jacinthe Peter Stuyvesant bleue violacée. Ces trois variétés font une hauteur d’environ 14 pouces et peuvent être plantées au soleil et à la mi-ombre dans un sol bien drainé.

bulbes_forces

Forçage des bulbes : Vous pouvez aussi faire fleurir vos jacinthes à l’intérieur en procédant par forçage. Cette technique consiste à effectuer une période de dormance de 10 semaines dans un sac en papier au réfrigérateur. Planter ensuite vos bulbes dans un terreau d’intérieur de la maison. Enterrer seulement le quart de chaque bulbe en laissant par le même fait le trois quart à l’extérieur de la terre et placez-les au soleil (voir photo).Vous profiterez ainsi de leur délectable parfum pendant plusieurs semaines. Cette méthode affaiblit le bulbe et ce bulbe ne pourra être planté par la suite. Vous pouvez utiliser cette technique avec d’autres sortes de bulbes, mais les périodes de froid varient selon les espèces.

Pour vraiment marquer la fin de l’hiver, le perce-neige, Galanthus nivalis, est tout indiqué. Sitôt la neige fondue, ou même avant, ses délicates fleurs blanches en clochettes pendantes émergent du sol pour signifier l’arrivée du printemps. Mesurant 15-20 cm de haut, c’est une plante qui demande peu de soin. Plantez-les au soleil ou à la mi-ombre dans un sol légèrement humide. Vous pouvez aussi les planter dans le gazon où la colonie se densifiera avec le temps.

Dans la prochaine chronique, je continuerai de vous parler de bulbes dont nous n’avons pas encore parlé et qui ont une floraison un peu plus tardive.

No comments yet.