Quoi faire en juin!

quoi faire

Le temps chaud s’installe tranquillement, plus aucun doute l’été cogne presque à nos portes. Bientôt, les récoltes du potager garniront vos tables. Les plates-bandes se couvriront de fleurs colorées et de parfums enivrants! Afin d’en profiter au maximum, découvrez quoi faire en juin dans votre jardin.

C’est le temps de tailler

taille arbustes

En juin, c’est le moment pour tailler les arbustes à floraison printanière lorsque ces derniers ont terminé leur floraison. Par exemple, pour le lilas et les spirées de printemps, vous devez retirer les fleurs afin de favoriser de nouvelles pousses. Profitez également de ce moment pour rabattre les bulbes du printemps au feuillage jauni. Cependant, les arbustes fruitiers ne peuvent pas être taillés, car cela empêchera la fructification. En juin, taillez les haies d’arbustes et les conifères. Pensez à irriguer les conifères et les plantes à feuillage persistant comme les haies pour favoriser leur croissance.

Annuelles et plantes d’intérieurs

serres sherbrooke

Il est temps aussi de planter les annuelles dans les plates-bandes ou dans le potager. Les jardinières suspendues et les arrangements en pots, que se soit de fleurs ou de fines herbes, égaieront les patios. Les plantes d’intérieur peuvent être sorties. Attention au coup de soleil, elles devront être acclimatées. Sortez-les d’abord lors d’une journée nuageuse et laissez-les plusieurs jours à l’ombre avant de les exposer au soleil direct.

Finaliser le potager

potager garnis

Si vous n’avez pas déjà semé ou planté à l’extérieur les betteraves, bettes à carde, carottes, choux, épinards, laitues, oignons, persil, pois, pommes de terre et radis, vous pouvez le faire dès maintenant.

Les légumes de saison longue démarrés à l’intérieur, soit les aubergines, concombres, melons, piments, poivrons, tomates et courges doivent être acclimatés avant d’être transplantés au jardin.

L’acclimatation est une période de 7 à 10 jours où les semis sont exposés graduellement aux éléments extérieurs (vent, soleil et froid). On les sort d’abord pour quelques heures seulement, à l’ombre et à l’abri du vent. Progressivement, la durée d’exposition s’allonge. On les place à la mi-ombre puis au soleil. Attention de ne pas les exposer à une température de moins de 12°C.

Une fois le dernier risque de gel passé, soit quelque part au début de juin pour la région de l’Estrie, les légumes sensibles au gel à semis direct peuvent enfin être plantés. Il s’agit des concombres, courges, haricots, maïs et melons.

Il faudra attendre que les températures restent au-dessus de 12°C pour transplanter les jeunes plants acclimatés. Ajoutez du compost à la plantation pour favoriser leur croissance.

Tuteurez également les plants de tomates lors de la plantation.

Si ce n’est pas déjà fait, ajoutez au pied de vos plants du paillis de bois raméal fragmenté, de paille ou encore d’écales de cacao.

Vivaces à l’honneur

quoi faire en juin

En juin, il est temps de planter les vivaces nouvellement achetées avec un bon terreau de plantation. Divisez et transplantez les vivaces à floraison tardive avec un mélange de terre à jardin et de compost marin. Épandez du paillis dans les plates-bandes afin de favoriser la fraîcheur du sol et une bonne humidité. Supprimez les fleurs fanées des vivaces et installez les supports pour les pivoines ainsi que pour les vivaces hautes.

Fertilisation et engrais

Arroser juin

Il est aussi important de fertiliser les plates-bandes, les haies de cèdres et le potager avec un engrais granulaire pour leur fournir les éléments nutritifs essentiels à leur développement. En général, c’est en juin que les végétaux donnent la plus grosse poussée de croissance. L’engrais granulaire se dégage lentement durant environ un mois, permettant une fertilisation soutenue sans avoir à s’en soucier. Pour les annuelles en pot qui demandent un arrosage fréquent, la meilleure option est l’engrais minéral dilué dans l’eau. Une dose aux quatre arrosages suffit. Profitez du mois de juin pour appliquer l’étape deux de l’engrais à pelouse.



N’oubliez pas de profiter des résultats de vos efforts. Car après tout, jardiner ne doit pas devenir une corvée, mais bien un passe-temps offrant un endroit où on peut s’arrêter afin de profiter des beautés de la nature!

No comments yet.